Hauteluce

Un village, le Mont Blanc

clocher à bulbe et mont blanc

La vallée de Hauteluce, belle et profonde, s'étend du Sud Ouest au Nord Est jusqu'au pied du Col du Joly, entre les rochers escarpés du Mont Outray (2342 m) au Sud Est et les pentes gazonnées qui descendent au Nord et à l'Est du Col des Saisies (1635 m), de Very (1979 m) et du Joly (2000 m). 
La route conduit jusqu'au col du Joly. La vallée se referme en un cirque limité par les aiguilles du Joly (2467 m) au fond, par les cols allant aux Contamines par la vallée du Nant Borrant et à droite par le massif montagneux qui encastre le barrage de la Girotte. 






Hauteluce est un ravissant village placé en bonne exposition à l'abri du vent du nord. Il jouit d'un air excellent qui fait dire au Préfet Verneil en 1807 dans sa statistique du département du Mont Blanc : "A Hauteluce, on respire un air vif et pur, le sang est beau et l'espèce forte et robuste".village-hauteluce.jpg
Hauteluce au dernier recensement de 1999 comptait 806 habitants. 
La vallée vit au rythme du tourisme hivernal (Les Saisies et Val Joly - Les Contamines) et estival. 
L'agriculture joue un rôle important (élevage de bovins : race Abondance et Tarine) et le lait sert à fabriquer le beaufort 
prince des Gruyères dans les fromageries de Beaufort sur Doron, et des Saisies, ainsi que la Tomme de Savoie. 





Barrage de la Girotte : un drôle de lac girotte1.jpg

Le lac de la Girotte était à l'origine un lac naturel. 
Les 630 millions de m3 d'eauétaient retenus par un verrou rocheux à l'extrémité ouest du lac. Celui-ci mesure 1 350 m de long et 530 m de large, il est, avec ses 99,40 m de profondeur, le plus profond des lacs Français.
L'intérêt économique de ce lac apparut au début du siècle, où il fut exploité par les aciéries d'Ugine. Il leur a suffit de percer le verrou naturel, de placer une conduite et de construire à Belleville une usine sur le même emplacement que celle existant actuellement.
Le barrage à voûtes multiples de 24 piles (les plus hautes mesurent 50 m) et d'un développement de 500 m vient surélever de 35 m le verrou rocheux, afin de doubler la capacité du lac. Il mesure 8 m de haut, 6 m d'épaisseur.
13 km de galeries ont été nécessaires pour capter l'eau de Tré la Tête, indispensable au remplissage maximum du barrage.
Il a l'aspect d'un pont qui se serait couché sur le coté. 
La crête du barrage est situé à 1 754 m d'altitude.
En aval, 7 centrales électriques fonctionnent avec la même eau (Belleville, Hauteluce, Domelin, Villard, Queige, et Venthon).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site